LadySwissLanka©

LadySwissLanka©

6ème sens

Coucou les amis,

Ouiiiii, je vous rassure je vais très bien.

 

Je suis maintenant une grande fille de 12kgs !

Mes traitements sont terminés et je suis à jour avec mes vaccins.

 

Mes maîtres ont reçu un colis d’Europe. Et devinez quoi…Dedans il y avait des cadeaux pour Nouchi, Ginger, Coco et moi.

 

J’ai reçu un collier anti tiques et puces et un jouet nonos bleu. Je l’adore….Dès que j’ai un moment je lui fais la peau et ne lui laisse aucun répit !

 

 

 

 

Évidemment, Nouchi essaie de me le piquer régulièrement mais croyez-moi il n’a aucune chance : je cours plus vite que mon ombre !

 

Vous n’êtes pas sans savoir que le 21 avril 2019, le Sri Lanka a été victime d’actes de terrorisme (8 attaques successives). Des centaines d’innocents ont perdu la vie et leurs proches ont perdu bien davantage que leur joie de vivre.

 

Ce jour là, nous recevions des visites et je dois dire que c’est toujours un moment privilégié pour nous. Tout le monde parle de nous, nous caresse et joue avec nous. Et oui j’avoue…j’adore être le centre d’attention.

 

 

Comme c’était le dimanche de Pâques, mes maîtres avaient prévu d’inviter leurs amis dans un hôtel réputé pour ses excellents buffets petit-déjeuner.

 

C’était un matin comme les autres, dans le jardin les oiseaux gazouillaient, les écureuils sautaient de branches en branches et Nouchi et moi étions captivés et très attentifs aux moindre de leurs mouvements.

Aux alentours, nous entendions nos voisins se préparer avec excitation à la cérémonie religieuse qui aurait lieu à  quelques 100 mètres à l’Eglise St-Sébastien.

 

Quand j’entends le bruit des clés de la voiture, c’est le signal, je sais que je dois rentrer. Nouchi rentre tout de suite mais moi j’ai de la peine, ça doit venir de mes origines. C’est plus fort que moi, je me dis qu’un jour j’arriverai bien à chopper quelque chose…alors je profite de chaque instant dans le jardin.

 

Je déteste regarder mes maîtres partir en voiture sans nous ! Mais au moins j’ai mes 3 compagnons avec qui faire la fête et je ne m’en prive pas. Je me suis fait gronder l’autre jour. Faut dire que j’avais déconné…j’ai éventré tous les coussins du salon. Mais bon…il y avait un petit bout de fil qui m’agaçait. J’ai tiré dessus et puis après je sais plus trop bien comment mais j’ai pas vu le temps passé !

 

Fatiguée de mes exploits de la matinée dans le jardin, j’allais m’assoupir. Nouchi était déjà dans les bras de Morphée.

 

Soudain, une angoisse me saisit.

Je cours me réfugier dans les jupes de la femme de ménage qui n’a pas l’air de comprendre ce qui m’arrive. La peur m’envahit à un point tel que je ne peux m’empêcher de trembler. Je sens de tout mon être qu’il va se passer quelque chose d’affreux.

 

Où sont mes maîtres ? Je le sens dans l’air, il faut faire vite, il faut partir. La femme de ménage ne me comprend pas. Elle me demande si j’ai faim, si j’ai besoin de faire mes besoins. Je désespère de lui faire comprendre. J’essaie de parler comme elle mais je n’y arrive pas. Je n’aboie pas, j’avertis ! Il faut partir tout de suite.

Les chats miaulent bruyamment. Nouchi s’est réveillé d’un coup. Je tourne sur moi-même en tremblant, je passe ma tête sous sa robe et lui griffe les jambes. Bon Dieu…il faut partir. Où sont mes maîtres ?

 

Puis, je sens qu’il est trop tard, que quelque chose d’irréversible va arriver. Il est exactement 08.45 et BOOOOMMM.

 

La femme de ménage hurle, Nouchi aboie, les chats bondissent dans tous les sens et moi je tremble jusqu’à tétaniser tous mes muscles. Je vous avais pourtant averti ! Je vous avais pourtant averti!

 

La femme de ménage court dans tous les sens. Elle descend les escaliers et j’entends la porte du jardin s’ouvrir. Puis rien, je n’entends rien…plus rien. Pas un oiseau, pas un écureuil…plus de rires d’enfants, plus rien….aucun son.

 

Tremblante, je me rapproche de Nouchi, Ginger et Coco et me retranche dans ce tout petit coin de mon être où je pouvais encore pardonner aux hommes.

 

Alors l’effroi s’immisce dans mon cœur et ce silence de mort le presse jusqu’à en faire sortir le goût de la mort.

 

Le téléphone sonne, la femme de ménage est en panique et parle fort mais j’arrive à deviner qu’à l’autre bout du fil ce sont mes maîtres qui l’appelle pour prendre de ses nouvelles. Ouf ! Cela signifie qu’ils sont sains et saufs ! Ils sont partis de la maison à 08.43...Je vais pouvoir me détendre un peu.

 

Cette terrible journée nous a tous marquée d’une manière ou d’une autre. Certains ne seront plus jamais les mêmes, d’autres feront semblant.

 

Depuis cette date, dès qu’un orage se prépare je ne peux contrôler mon corps qui frémit, frissonne et se souvient de cette terrifiante journée du 21 avril 2019.

 

Quand je suis dans cet état, seules les paroles réconfortantes de ma maîtresse m’apaisent : Elle a choisi de croire en la lumière du cœur alors moi aussi.

 

Mes maîtres ont des séquelles eux aussi. Il y avait avant, où tout allait bien encore, mais on ne savait même pas à quel point ont était chanceux d’être en vie. Et en quelques secondes, le paradis est perdu, l’innocence aussi.

 

Rien ne sera plus jamais comme avant mais je suis l’exemple de mes maîtres : Je me réjouis chaque jour d’être en vie, je poursuis mes rêves et j’adopte le langage du cœur.

 

A bientôt pour de nouvelles aventures,

Goldi

 

 

 

 

 



18/07/2019
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres