LadySwissLanka©

LadySwissLanka©

Immigration: Extension de visa de tourisme

 

L'immigration est un rite de passage!

Après cette expérience vous ne serez plus le/la même!!

 

 

 

Sur les conseils avisés de mon mari déjà "métamorphosé", nous nous sommes présentés 1 heure avant l'ouverture officielle au bureau de l'immigration dans le but d'obtenir une extension de mon visa de tourisme.

 

A peine arrivés, le choc: des centaines de personnes attendaient paisiblement et patiemment dehors.

 

En vraie Suisse, je me suis dirigée résignée directement à la fin de la queue calculant déjà mentalement combien d'heures passeraient avant que mon tour n’arrive!

 

C'est là que l'expérience de mon mari a été précieuse: "Darling, ça c'est la file d'attente pour le renouvellement de la carte d'identité des locaux. Pour ton visa de tourisme c'est à l'étage."

Ouf!!! J'étais soulagée!

 

Une fois arrivés au 4ème étage de ce magnifique bâtiment flambant neuf j'avais un large sourire. En effet, la salle "visa" était entièrement climatisée, pourvue de magnifiques écrans aux murs et surtout il n'y avait pratiquement personne.

Nous avons donc sagement attendu pendant 1 heure devant le guichet avant que la réceptionniste arrive, s'installe et nous reçoive avec un large sourire. Elle était vêtue d'un magnifique saree.

 

Elle m'a remis un ticket électronique avec le N°1 inscrit dessus! J'étais si fière!

 

La réceptionniste tout en baragouinant en cingalais nous a fait un signe de tête nous montrant la sortie!!!??? On lui a demandé des explications en anglais mais malheureusement elle ne nous comprenait pas et nous faisait signe de déguerpir au plus vite… avec le sourire!!!

Un grand moment de solitude malgré le nombre de personnes autour de nous!!!

 

Et là, arrivé de nulle part, tel un super héro, un beau gentleman cingalais s'est approché de nous et dans un anglais irréprochable nous a indiqué TOUTES les étapes à réaliser avant l'obtention du Saint Graal! My God, on a vite compris que malgré mon numéro 1, la journée allait être longue....

 

Ce gentil inconnu nous a accompagné à notre prochaine étape: Un autre salle d'attente...

 

Cette pièce également entièrement climatisée, arborait de grands écrans plats...malheureusement tous éteints. Les sièges (en métal et plutôt d'un style "midnight express") étaient déjà tous pratiquement réquisitionnés. On pouvait entendre une mouche voler!

Je pensais que les allemands étaient les plus disciplinés! Cependant, il s'avère que les sri-lankais sont aussi disciplinés dans les administrations publiques qu'ils sont indisciplinés sur la route!!!

 

Nous avons toutefois réussi à trouver deux places assises et par mimétisme nous nous sommes installés sans un bruit. Puis un nouveau préposé aux tickets a fait son apparition dans la salle. D’un signe de tête il a demandé à voir mon ticket (j’ai dégainé mon magnifique numéro 1…) et sans raison apparente tel un chef d’orchestre, il a fait déplacer par le simple mouvement de son index toutes les personnes assises d’une façon aléatoire (pour nous en tout cas…). Le tout dans un silence respectueux.

 

Seuls les moines assis avaient les yeux fermés (et oui au Sri-Lanka il y a des visas « religion »), les autres regardaient droit devant eux un point imaginaire (peut-être pratiquaient-ils du mindfullness en situation ??!!). Mon mari et moi scrutions en vain la salle et les écrans plats éteints dans le but de trouver des éléments de réponse dans le processus à venir…

 

Soudainement, mon voisin s’est levé d’un coup, puis le voisin de mon mari, puis tout le monde ! J’ai tellement été surprise que j’ai cru que c’était une bombe ou un événement grave en tout cas !!!

En moins de deux secondes mon mari et moi étions les seuls toujours assis. D’un regard perçant le préposé aux tickets nous a fait comprendre que nous devions nous lever. Inutile de vous dire que nous nous sommes exécutés sur le champ!!!

 

A peine debout, l’hymne national Sri-Lankais diffusé à travers les haut-parleurs fixés au plafond nous a tous enveloppé d’une douceur et d’une pureté enfantine quasi surnaturelle. Tout le monde a mis sa main sur son cœur et a chanté. Quand je dis tout le monde c’est absolument tout le monde !! Je suis quasi certaine que les oiseaux sur le toit ont fait pareil !!!

 

Oui, au Sri-Lanka dans tous les établissements publics et à la même heure c’est comme ça. Tout le monde s’interrompt et se lève pour l’hymne national. C’est un moment incroyable où le temps s’étiole.

 

(Lien pour écouter l’hymne national (version courte): https://www.youtube.com/watch?v=i0XGNeMh3fA).

 

Ayant également étudié aux USA, j’avais déjà vécu ce genre de « tradition » à l’université mais je peux vous assurer qu’en terme de perception au Sri-Lanka c’est complètement différent.

Le respect, l’humilité, la joie et l’intensité vous pénètrent et vous imprègnent. Si vous avez déjà assisté à des chants bouddhistes, je dirai que cette expérience est un avant-goût.

 

La musique a cessé, tout le monde s’est assis en silence et l’index du préposé aux tickets nous a à nouveau fait déplacer aléatoirement. Un ballet muet…

 

Puis, après plus de deux heures de jeu de la chaise musicale, assis sur des sièges en métal plus raides et inconfortables certainement qu’à Guantanamo avec une climatisation à 18 degrés qui vous gèle les os, mon tour est arrivé !!! J’étais dans le coton, quasi soumise sans même l’envie de me révolter d’une si longue attente, les fesses et le dos ravagés !!! Le deputy controller m’a fait m’asseoir devant son bureau. Me considérant à peine, il a juste tamponné mon formulaire et l’a signé. Puis il a levé la tête et m’a indiqué la sortie !!!

 

1er acte : 2 secondes – longueur du processus jusqu’au 1er milestone 2h45…désolée c’est plus fort que moi…..

 

Et là, vous vous dites, ça y est c’est fini, oufff.

 

Et bien non, la secrétaire du deputy controller réquisitionne votre passeport et vous fait un signe de tête pour que vous sortiez rapidement….et rebelote….sortir oui, mais pour aller où et pour faire quoi exactement ??? !!!!

 

Heureusement, en sortant de la salle on est tombé nez à nez avec notre super héro (merci Univers). Il nous a encore accompagné à la 3ème salle d’attente tout en nous disant de rester cool et confiant.

 

My God, j’ai toujours su faire preuve de patience, mais là, j’avais l’impression d’être l’héroïne d’un film initiatique où les épreuves à surmonter défilaient et dont la difficulté augmentait au fur et à mesure que le temps passait !!!

 

Arrivés dans la 3ème salle d’attente, nous constatons à nouveau la même chose :

- chaises : toutes réquisitionnées et inconfortables

- climatisation : en position gel

- écrans plats : tous éteints

- nombre de personnes assises : incommensurables

- Wc : toujours occupés

- Boissons : non

- Nourriture : non

- Silence: total

 

Après 1h45 d’attente, nous avons payé à la caisse centrale le coût du prolongement du visa qui varie selon les accords des pays.

 

2ème acte : 1 minute – longueur du processus jusqu’au 2ème milestone 4h30…désolée c’est plus fort que moi…..

 

Et là, vous vous dites, ça y est c’est fini, oufff.

 

Et bien non, le comptable vous donne un reçu « paid » et vous indique d’un coup de tête une 4ème salle d’attente !!!!

 

Au secours, on craque, on rit nerveusement, on fulmine, on a soif, on a faim, ON EN A RAS-LE-BOL !!!

 

Haut les cœurs !!!

On y retourne, on y va, motivés, à fond à fond !!! On n’a pas passé plus de 5 heures ici pour abandonner au milieu du périple, on s’accroche, on s’embrasse discrètement pour se donner du courage et on attend notre put…de numéro 1 pour obtenir mon passeport tamponné !!!

 

 

 

Au fond de la 4ème salle, sur une estrade, il y a un guichet appareillé d’un micro. Mais malheureusement personne aux commandes. Notre super héro n’ayant pas réapparu, je demande à un moine s’il peut m’expliquer ce à quoi nous devons nous attendre. Très souriant, il m’explique que je dois tout simplement attendre que mon numéro soit annoncé au micro pour récupérer mon passeport. Je le remercie chaleureusement m’assurant toutefois que les numéros seraient annoncés en anglais et non en cingalais….Puis avant de prendre congé, je lui demande pourquoi il n’y a personne derrière le guichet. Et là, le plus sereinement du monde, arborant un sourire désarmant il me dit que c’est la pause déjeuner et qu’il faut attendre qu’ils finissent leur repas !!!! Il me précise même avec une pointe d’humour que s’ils ne prennent pas de dessert, la pause ne sera pas trop longue !!!!

 

AU SECOURS !!! A L’AIDE !!! MAMAN !!!! PAPA !!! JE CRAQUE !!!! JE PETE UN PLOMB !!!

 

Au bout d’environ une heure (ils ont donc pris un dessert !!!!) le préposé au guichet arrive, s’installe derrière son pupitre et s’empare du micro.

On aurait dit Dieu tout puissant ! Tout le monde avait les yeux braqués sur lui dans un silence flippant !

Le préposé annonce une dizaine de numéros. Pas de « one », pas encore mon tour ! Puis il s’en va. Snifffffff !!!

 

Ce va et vient durera pendant des heures.

 

Et soudain après plus de 2h d’attente : « number one », « number one ».

La vache, j’étais tellement vaccinée à la patience que je n’ai même pas entendu mon numéro tout de suite !!!

 

Heureusement mon mari m’a fait émerger et whaouuuu, je me suis éjectée de mon siège en métal dans lequel ma ride fessial a été fossilisée pour la prospérité et j’ai bondit vers le préposé au guichet, la bave aux lèvres, les yeux injectés de sang, brandissant mon ticket numéro 1 tout en tendant la main comme une mendiante !

 

Et là, Ouiiiiii, j’ai reçu mon passeport avec ma prolongation de visa pour 1 mois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Malgré, tout le monde autour de moi et la honte que devait ressentir mon mari…., j’ai fait la danse du bébé d’Ally McBeal !!!!

 

(Pour ceux qui ne sont pas de ma génération, voilà à quoi ça ressemble : http://www.dailymotion.com/video/x41u5o)

 

3ème acte : ? minute y compris la pause – longueur du processus jusqu’au 3ème milestone 6h30…désolée c’est plus fort que moi…..

 

Et là, vous vous dites, ça y est c’est fini, oufff.

 

Et bien non, vous vous dirigez vers les ascenseurs pour sortir et il y a tellement de monde que là aussi, il vous faut prendre votre mal en patience !!!!!

 

En conclusion :

 

Arrivée : 07.30

Départ : 15.30

 

1) Ici, les numéros de tickets c’est comme les numéros de rue, pour nous européens, ça n’a aucun sens logique,

2) La patience est la mère des vertus,

3) En tant que spécialiste de l’efficience et du changement, c’est l’épreuve la plus difficile que j’ai eu à surmonter,

4) Dans 30 jours, je dois recommencer l’épreuve pour venir chercher mon visa permanent !!!!!!!! Donc, on positive, on apprend de son expérience et on s’améliore !!! MEME PAS PEUR !!!

 

A retenir :

- Etre la première au guichet et obtenir un numéro 1 ne signifie pas passer en premier,

- Se munir d’une bouteille d’eau, de quelques fruits et d’un livre pour subsister,

- Prendre du papier wc,

- Avoir un châle pour braver la climatisation,

- Avoir un autre châle à glisser sous vos fesses et/ou votre dos pour plus de confort,

- Prendre son portable pour écouter un peu de musique (pas de wi-fi)

- Profiter de ces moments pour écrire un article pour votre blog !

 

...En effet, après une telle épreuve on est transformé!!!

Ici on dit que la sagesse d'un homme se mesure à sa patience.....

 

Je vous recommande vivement ces 3 ouvrages (copier/coller le lien):

 

1. Le guide du Routard 2018 :

http://amzn.to/2HDtcaa

 

2. Guide voir Sri Lanka :

http://amzn.to/2pjB7Sv

 

3. Sri Lankan recipes

http://amzn.to/2piISIm

 

A bientôt pour de nouvelles aventures,
LadySwissLanka,

 



21/03/2018
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres